Page 3 - copy-La Prehistoire FrancaiseLO33H
P. 3

La Préhistoire Française



            1 - Histoire – Protohistoire – Préhistoire



                   Le terme "Préhistoire" apparaît en 1877, comme étant un néologisme, dans le
            supplément au Dictionnaire de la langue française de Littré. Elle y est définie :

            "Histoire de 1’Homme ayant le temps où l'on a des documents traditionnels ou écrits".
            Le mot n'était pas heureux; sa forme adjective l'était plus : il y a bien une période, des
            temps,   des   hommes,   des   civilisations,   une   archéologie   préhistoriques.   Mais   la

            Préhistoire n'est un prolongement ni de l'Histoire, ni de 1'Ethnologie. Elle est en réalité
            une forme d'Archéologie, tout simplement parce qu'elle se fonde sur des fouilles, non
            sur   des   textes   ni   sur   des   enquêtes.   L'archéologie   préhistorique   est   même   plus

            minutieuse, plus exigeante que toute autre, et on a pris modèle sur elle. Les impératifs
            de   la   stratigraphie   deviennent   d'autant   plus   souverains   que   sur   elle   repose   la
            chronologie relative des documents, en presque totalité.


                  Nous appelons "Protohistoire" l'étude des civilisations primitives qui ont pu être

            contemporaines   de   civilisations   historiques,   que   celles-ci   ont   pu   connaître,   sur
            lesquelles nous avons donc des textes : ce fut le cas de l’Égypte pharaonique avant
            Champollion. On garde espoir de sortir un jour de cet antichambre de l'Histoire, de

            cette sorte de Purgatoire, vers le Paradis des études historiques. Nous réservons donc
            le terme de Préhistoire à l’étude de ce qui est pour toujours en deçà d'une porte
            infranchissable comme celle de 1'Enfer : même si les Magdaléniens ont utilisé un
            rudiment d'écriture, il n'y aura jamais de pierre de Rosette, ce qui n'a pas empêché un

            amateur audacieux de publier un "glossaire magdalénien-français"!


                  Plus grave est  la confusion tenace, et  si  largement  partagée, entre "Temps
            préhistoriques" et "Époques géologiques", qui permet d'imaginer et de figurer les

            premiers hommes aux prises avec les sauriens gigantesques de l'ère secondaire. La
            Préhistoire de l'humanité se déroule dans l'ère quaternaire, qu'elle contribue d'ailleurs à
            définir.
            Bien plus que l'historien, le préhistorien a besoin de connaître l'environnement des

            premiers hommes; aussi demande-t'il beaucoup aux études du Quaternaire relevant des
            Sciences naturelles, de la physique et de la chimie. La série justement célèbre des

            "Matériaux pour l'histoire primitive et naturelle de 1'Homme" porte un titre qui aurait
            d'autant moins dû être abandonné, que son complément : "et l'étude du sol, de la faune
            et de la flore qui s'y rattachent", constituait une définition excellente de la Préhistoire.


                                                   CatillusCarol.Corp - 3
   1   2   3   4   5   6   7   8